Les métiers d’art au collège 2015-2016


09/07/2016


Les métiers d’art au collège 2015-2016


<< Retour à la liste des actualités
Le Pôle Métiers d'art – Est Ensemble et le collège Jean Lolive, situé dans le quartier des Quatre Chemins à Pantin, se sont associés pour la troisième année afin d'expérimenter et poursuivre un projet pédagogique innovant, basé sur un parcours de découverte et de pratique des métiers d’art, avec les élèves de 3e de ce collège. 
 
Ce projet s’inscrit dans le programme d'enseignement d'une classe de «Découverte professionnelle 3 heures » (dite « classe DP3 »), donnant à cette classe une véritable ouverture sur les métiers. 
Cette classe « DP3 Métiers d'art » est constituée de 18 élèves de 3e du collège, encadrée par  deux enseignants référents, M. Coulon et M. Verhaegen, et consacre trois heures par semaine à la découverte et à la pratique des métiers d'art. 
 
En 2016-2016, la « classe Métiers d'art » s'est articulée en deux parcours. 
Le premier, dédié  aux matériaux souples, a été mené par l’équipe des Compagnons du devoir. Il a donné lieu à la conception et à la fabrication d’une assise par chaque élève. 
Le second parcours était dédié à la typographie avec la réalisation d'un Dazibao. 
 
À travers ces deux projets pédagogiques animés par les artisans et designers, chaque élève a pu s'initier aux métiers de sellier et de typographe.
 
Une exposition présentant les travaux des élèves a clôturé cette troisième année d’expérimentation.
 
Ont participé au projet :
 
- Le collège Jean Lolive à Pantin - Anne Hume, principale du collège,  Stéphane Coulon et Olivier Verhaegen, les professeurs référents, ainsi que toute l'équipe pédagogique du collège Jean Lolive (les enseignants, CPE, techniciens) et l'ensemble des élèves de la « DP3 Métiers d'art » promotion 2015-16.
 
- Pour le parcours « Matériaux Souples »,
 
- Pour le parcours typographie,
  • l'atelier m.u.r.r. : les artisans-créateurs Ariel Fleiszbein et Vincent Busson.
 
- Le Pôle des Métiers d’art - Est Ensemble.
 
 
Parcours typographique - « Quelle a été la rencontre capitale de votre vie? »
 
S'inspirant de l'enquête des surréalistes publiée en 1933 dans le n°3-4 de la revue Minotaure, l'atelier m.u.r.r. a demandé aux collégiens d'écrire l'événement le plus mémorable de leur vie ou, à défaut, celui qu'ils aimeraient vivre. 
 
Dans l’atelier de typographie, leur texte est devenu matière à expérimentation graphique, par la mise en page et la composition à partir de caractères en bois et en plomb. Imprimé en bichromie sur une presse typographique Heidelberg des années 50, chaque dazibao a été édité en une centaine d’exemplaires, avant d’être affiché dans la ville. 
 
Qu'est-ce qu'un Dazibao ? En Chine, le dazibao est une affiche rédigée par un simple citoyen, traitant d'un sujet politique ou moral, et placardée pour être lue par le public. 
 
Projet réalisé avec le soutien du Conseil départemental de la Seine Saint-Denis, « La Culture et l’Art au collège ».

 
 
Parcours « Matériaux souples » avec les Compagnons du devoir à Pantin - Fabriquer une assise
 
Partir des matériaux souples, d’une idée, d’une envie et inventer une assise, tel est le point de départ de ce projet. Pour ce parcours, chaque élève était invité à créer une assise souple en imaginant ce que serait l’assise du futur.
 
Accompagné par un designer, Léo, et par deux sellières, Andréa et Danielle, chaque élève a pu non seulement découvrir leurs métiers, mais surtout s’initier et expérimenter leurs méthodes de travail, de création et de fabrication.
 
Nourri par une petite histoire du design et des exemples variés d’assise, chaque élève a pensé et réfléchi son projet. 
 
La démarche commence par l’initiation à une série de techniques de créativité employées par les designers : brainstorming, mindmap, poker design, etc. Autant de méthodes visant à pousser les élèves à fournir un regard original sur le thème donné. 
 
Reste alors à traduire cette idée en objet palpable, tout en pensant cet objet dans son concept global (usage, contexte historique…). 
 
Pour chaque groupe constitué de trois élèves, il a ensuite fallu dessiner l’objet et ses contours, lui donner forme. De ce passage en volume découlent un patron, puis le choix et la découpe des matériaux. 

Pour  finir, les pièces ont été cousues et assemblées par les élèves à la machine et à la main. 
 
 
 
 

RETOUR AUX ACTIONS ÉDUCATIVES
 


 

Les métiers d’art au collège 2015-2016